Devis gratuit en ligne

Pose de fenêtres conformes à la RT 2012


Pose de fenêtres conformes à la RT 2012

La RT2012 (réglementation thermique 2012) est apparue avec la loi découlant du Grenelle de l'Environnement. Elle a pour but de réduire les consommations énergétique des constructions individuelles neuves en imposant la construction de bâtiments à basse consommation. Dans ce cadre, un projet RT2012 impose des vitrages bien positionnés et de bonne qualité. Plusieurs normes de la RT2012 concernent la pose de fenêtres.

Recevez 3 devis gratuitement
en cliquant ici

A qui s'applique la RT 2012 ?

Avec la réglementation thermique 2012, la maison basse consommation passe de l'exception à la norme. La RT 2012 ne s’applique pas au domaine de la rénovation mais uniquement aux constructions neuves. Elle concerne :
  • - les bâtiments à usage d'habitation en dehors des périmètres de rénovation urbaine à partir du 1er janvier 2013
  • - les logements situés en zone ANRU le 28 octobre 2011
  • - les bureaux, bâtiments d'enseignements et établissements d'accueil de la petite enfance le 28 octobre 2011

A noter que la RT 2012 n'est pas applicable aux constructions provisoires (< 2 ans), aux bâtiments non chauffés ou destinés à rester ouverts sur l'extérieur, aux constructions devant garantir des conditions particulières de température en raison de contraintes spécifiques, aux bâtiments à usage industriel ou agricole, aux lieux de culte et constructions dans les départements d'outre-mer.

Quelles exigences ?

La RT2012 prévoit une consommation énergétique maximale par an à 50kWh/m2. Attention : ce chiffre peut varier selon les zones, l'altitude, la surface … Pour atteindre cet objectif chiffré, plusieurs mesures concernent les vitrages de l'habitation.

Surface minimale de baies
17%
de la surface habitable
Perméabilité à l'air maximale
0,6
m3/(h.m2) max
Recours obligatoire à au moins
1
énergie renouvelable

Les énergies renouvelables tu utiliseras

Ça ne concerne pas la pose de fenêtres mais c'est une obligation à prendre en compte de façon prioritaire : lors de la construction de votre maison individuelle, il vous faut désormais utiliser au moins une solution énergétique renouvelable parmi celles-ci :
chauffe-eau thermodynamique,
capteurs solaires (production d'eau chaude sanitaire)
raccordement à un réseau de chaleur,
pompe à chaleur,
solaire photovoltaïque,
mini-éolienne …

De la lumière naturelle tu profiteras

C'est une nouveauté de la RT2012 : l'instauration d'une surface minimale de baies. Elle est fixée à 1/6 de la surface habitable (soit 17% - la moyenne française est d'environ 13%) pour garantir une bonne performance énergétique.Vous devez installer au moins un mètre carré de vitre pour six mètres carrés de surface habitable. Il s'agit de profiter au maximum de la lumière naturelle.

Si les performances de la menuiserie sont améliorées (transmission lumineuse et thermique) et le confort garantie, le seuil imposé par la loi est aussi synonyme d'une économie financière. Une étude réalisée par le cabinet Cardonnel Ingénierie en 2010 pour des syndicats professionnels* relevait par exemple qu'en passant d'une fenêtre de 1,44m² à une porte fenêtre de 2,25m², on abaissait le prix au m² de la vitre de 14%.

L'arrêté du 26/10/2010 donne la définition d'une baie : «une ouverture ménagée dans une paroi extérieure servant à l’éclairage, le passage ou l’aération. Un paroi transparente ou translucide est considérée comme une baie ». Cette surface de baie minimale n'est pas une obligation pour les parties de bâtiment dont la température normale est inférieur ou égale à 12 degrés. Ainsi tout ce qui donne sur l'extérieur : fenêtres, parois et portes (même si elles sont opaques) entrent dans le calcul de la surface de baie.

Pour éviter que ce taux minimal n'ait pas un effet contre productif, la loi impose aux menuiseries des performances minimales.

L'étanchéité à l'air tu vérifieras

La conformité à la RT2012 passe par un objectif chiffré en ce qui concerne l'étanchéité des fenêtres : le débit de fuite soit être inférieur à 0,6m3/(h.m²). A la fin de votre chantier, un test de perméabilité à l'air doit être réalisé pour s'assurer que le débit de fuite est bien dans les normes prévues par cette réglementation.

Il s'agir du test à la porte soufflante : un professionnel reconnu doit réaliser ce test pour s'assurer de la bonne qualité de l'étanchéité du bâtiment. Comptez environ 500€ pour un test. Il consiste à obstruer tous les orifices du bâtiment, à mettre en place une porte soufflante, à déclencher un système de mesure et de détection des points de fuite qui vous permettra d'identifier les points faibles de votre construction. Sachez que la principale source d'infiltration d'air reste les menuiseries (elles représentent un peu moins de la moitié du total des infiltrations d'un bâtiment moyen).

*CSFVP (Chambre Syndicale des Fabricants de Verre Plat), SNFA (Syndicat National de la Construction des Fenêtres, Façades et Activités associées), SNFPSA (Syndicat National de la fermeture de la Protection Solaire et des Professions associées), UFME (Union des Fabricants de Menuiseries Extérieures).

Note de cet article : | 4/5 - 12 votes
Travaux
Tout sur les fenêtres PVC
Artisans
Le guide complet des pros